Hémorroïdes traitement naturel efficace (6 Remèdes de grand-mère pour se soigner à la maison)

Vous souffrez terriblement des hémorroïdes internes et ou externes? Vous en avez assez de toutes ces douleurs infernales à l’anus, mais vous n’avez pas envie d’aller à l’hôpital? Vous recherchez donc des remèdes de grand-mère pour traiter naturellement les hémorroïdes à la maison? Vous êtes au bon endroit…

Vous allez découvrir dans cet article les meilleures informations qu’il vous faut pour vous débarrasser définitivement des hémorroïdes, et rapidement avec des remèdes naturels efficaces pour le traitement.

Remèdes Hémorroïdes traitements naturels

En France, une personne sur deux, âgée de plus de la trentaine est atteinte ou a déjà souffert d’une hémorroïde. Si aujourd’hui vous êtes sujet d’une maladie hémorroïdaire, rassurez-vous, vous n’êtes pas le premier et il est tout à fait possible d’y remédier facilement et naturellement.

Cependant, il faut quand même comprendre les raisons de son apparition à titre de prévention pour ceux qui n’en présentent pas encore et pour éviter la rechute de ceux qui sont déjà soignés. Suite à cela nous vous avons préparé une liste des meilleurs traitements naturels des hémorroïdes qui existent, souvent surnommés remèdes de grand-mère pour se soigner à la maison.

C’est parti alors pour tout savoir sur les hémorroïdes et comment s’en débarrasser rapidement et naturellement.

Les hémorroïdes : qu’est-ce que c’est ?

hémorroïdes internes et externes

Lorsqu’on parle d’hémorroïde, tout le monde a déjà une idée de comment elle se manifeste, mais ne comprend pas c’est quoi exactement. En effet, on parle plutôt de maladie hémorroïdaire parce qu’il s’agit d’une infection des hémorroïdes qui constituent un réseau vaisseaux sanguins composés d’artères et de veine tapissant le long de la paroi de l’anus et situés sur la partie inférieure du rectum, assurant un rôle physiologique important dans la fermeture de l’orifice anale.

La maladie hémorroïdaire consiste alors en une dilatation de ses veines qui se traduit par une détérioration des tissus qui contrôlent les flux d’écoulement anal.

Selon la structure vasculaire touchée : le plexus hémorroïdaire externe et le plexus hémorroïdaire interne, on distingue respectivement deux types d’hémorroïdes :

  • les hémorroïdes internes et
  • les hémorroïdes externes.

Le premier type se forme dans la partie intérieure de l’anus avec une légère protubérance si le second consiste en une apparition visible sur le pourtour de l’anus.

# Les symptômes des hémorroïdes

Les hémorroïdes internes et externes peuvent se manifester différemment, mais il existe cependant des points communs permettant de conclure d’une manière générale qu’une personne est sujette d’une maladie hémorroïdaire.

Pour les signes communs, on parle d’un saignement distingué au niveau de l’anus ou d’une rectorragie dans les selles, c’est le premier symptôme qui doit éveiller votre curiosité pour l’hémorroïde.

Les traces de sang sur le papier toilette. Ce saignement peut être faible avec une petite trace laissée sur les sous-vêtements ou sur le papier toilette comme il peut être accru en éjectant un bloc de sang lors ou après les selles.

L’inflammation ainsi que la sensation de douleur ou de brûlure dans l’anus surtout au moment de la défécation ou après. Ces symptômes s’appuient par une démangeaison de la partie anale provoquant de l’inconfort.

C’est tellement embêtant de se retrouver dans cette situation, car non seulement cela ne te laisse pas tranquille, mais cela nous met mal à l’aise et on veut s’en débarrasser à tout prix.

De ce fait si vous ressentez comme s’il y a une boule dans votre anus pendant la défécation ou après avoir fait des exercices physiques intenses ou sportifs, ou encore vous sentez une douleur à la marche ou dans une position assise et que cette sensation douloureuse s’apaise lorsque vous vous allongez, il faut directement penser à des hémorroïdes, car elles ne s’arrêteront pas tant que vous n’en prenez pas soin.

Les symptômes propres aux hémorroïdes internes s’associent à une sensation de renflement à l’intérieur du rectum, une sortie de protubérances sensibles par la voie anale pour un cas déjà avéré. L’atteinte de plexus hémorroïdaire interne se traduit aussi par l’écoulement du mucus, toujours via la partie anale. En effet, on conclut qu’il s’agit d’une hémorroïde interne si d’autres symptômes se présentent, un simple suintement anal peut se traduire et d’autres maladies comme l’ulcération ou le cancer du rectum

Il faut savoir que la maladie hémorroïdaire peut être traitée une seule fois et ne plus revenir, comme elle peut vous visiter de manière ponctuelle ou quand c’est trop poussé elle peut se renouveler régulièrement pour constituer une maladie chronique. Alors, autant prendre les précautions nécessaires à temps, et de préférences avec des méthodes naturelles qui guérissant définitivement.

# Les causes fréquentes

Les causes directes de la maladie hémorroïdaire ne sont pas clairement déterminées, mais ce sont les nombreux facteurs qui favorisent son apparition qui ont été soulevés d’après les expériences et les recherches médicales.

À cause d’une hygiène alimentaire malsaine ou non équilibrée, la constipation comme les diarrhées répétitives détériorent les veines anales.

On distingue également la sédentarité ainsi que la surcharge pondérale. Des pratiques sexuelles comme la sodomie est un vecteur de cette maladie. Il a été aussi prouvé que les maladies hémorroïdaires peuvent être d’origine génétique.

Elles attaquent souvent aussi les femmes enceintes ainsi que celles qui ont accouché par voie basse. Une position assise qui dure et régulière est favorable à son apparition ainsi que la consommation des aliments épicée sans oublier de mentionner l’alcool et les stimulants comme la caféine.

Des troubles psychologiques comme le stress ou l’anxiété peuvent également être à l’origine de cette pathologie.

# Risques courus si mal traités ou non traités à temps

Il faut savoir qu’il existe 4 formes évoluées pour une maladie hémorroïdaire. En effet, le passage d’un niveau à un autre se traduit par un degré de gravité de la situation et les mesures à prendre.

En effet, on parle des hémorroïdes de 1er degré au 4e degré quand les hémorroïdes sont constamment extériorisées avec une certaine complication pour le traitement et nécessitant une intervention chirurgicale.

Le non-traitement des hémorroïdes accroît le risque d’atteinte de la thrombose qui se traduit par sa complication à travers l’apparition d’un caillot de sang. La fissure anale peut également survenir si aucun traitement n’est fait. Il s’agit d’une ulcération chronique et récidivante de la partie anale.

# Les traitements conventionnels

hemorroides traitements conventionnels

Le diagnostic se fait par la pratique d’une anuscopie lors d’un examen clinique.

Plusieurs traitements médicaux sont proposés pour soulager hémorroïdes en fonction de son type et de sa gravité. On distingue :

  • le traitement avec les antalgiques pour soulager les douleurs.
  • Aussi, il y a les traitements locaux à travers des crèmes ou des suppositoires à base de corticoïdes.
  • Des injections sclérosantes sont également répertoriées comme la photocoagulation et l’utilisation d’un laser.
  • À un stade déjà avancé, la chirurgie anale est inévitable.

Ces traitements sont efficaces, cependant ils ne sont pas l’abri des effets secondaires et ne garantissent pas l’arrêt total de la maladie.

6 solutions naturelles de traitement des hémorroïdes

Des solutions efficaces et sans risques se proposent pour le traitement naturel des hémorroïdes pour s’en débarrasser une bonne fois pour toutes.

#1 – L’eau et les fibres

les fibres alimentaires - remèdes hémorroïdes

Traiter naturellement les hémorroïdes revient généralement à suivre une alimentation saine et équilibrée. Si vous êtes sujet à cette maladie, il faut d’abord que vous adoptiez un régime alimentaire à base de fibre et que vous buvez beaucoup d’eau, au moins 2,5 litres par jour.

C’est une pratique idéale pour prévenir la constipation et pour faciliter le transit intestinal. Il faut privilégier alors une assiette de légumes riches en fibre à savoir les betteraves, les choux, les artichauts et les graines comme les lentilles, les petits pois

#2 – Marronnier d’Inde

marronnier d'inde contre les hémorroïdes

Cet extrait de plantes dispose des vertus miraculeuses pour soigner les hémorroïdes. En effet, elle permet de réduire la perméabilité des capillaires sanguins notamment au niveau de l’anus, et régule le transit vasculaire pour un circuit fluidifié.

En nature, on le prend en infusion dans une préparation de tisane. La dose étant d’une cuillère à café à verser dans une tasse d’eau froide. Après l’avoir fait bouillir pendant cinq minutes à peu près, il faut en prendre deux tasses par jour après un temps de repos d’une dizaine de minutes. On peut également l’appliquer en compresse sur la partie anale avec un dosage de 40 mg dans un litre d’eau. Aussi, on peut le prendre sous forme de gélules produites de façon bio.

#3 – L’hamamélis

Hamamélis pour traiter hémorroïdes

Très connu parmi les remèdes naturelles hémorroïdes, l’hamamélis, une plante à multiples vertus, à la fois anti-inflammatoires, astringentes et hémostatiques, fait preuve d’efficacité dans le traitement de cette pathologie. Cette plante dispose des effets tonifiants pour les veines en renforçant la résistance de la paroi des vaisseaux sanguins dans la zone anale. Si ces propriétés consistent en un remède à long terme, ses effets dans l’immédiat consistent à apaiser et à réduire considérablement les sensations d’inflammation ainsi que les démangeaisons.

La préparation est simple pour une tisane. Porter à l’ébullition 2 g de feuilles d’hamamélis dans une tasse d’eau et laisser infuser pendant quelques minutes avant de boire ou avant de l’appliquer sur les hémorroïdes à travers une compresse.

#4 – Cataplasme d’oignon

l'oignon un remède miracle contre hémorroïdes

Destiné surtout à stimuler la circulation sanguine et à réduire ainsi les risques de dilatation des veines ou accélérant leur processus de reconstruction après la détérioration, le cataplasme d’oignon s’applique sur la partie locale de l’hémorroïde.

Pour la recette : faire cuire un oignon de manière à le ramollir pour la réduire en une pâte comme une purée. Appliquer une couche entre deux compresses pour ensuite le déposer sur la partie enflammée en étant allongée sur le ventre pendant plusieurs minutes.

#5 – Le bain de siège

bain de siège traitement hémorroïdes

Le bain de siège fait partie des techniques naturelles pour traiter efficacement les crises d’hémorroïde pour soulager les douleurs et pour l’éradiquer. Le but étant de tonifier la circulation sanguine et de soulager hémorroïde.

On peut le faire à l’eau froide avec du bicarbonate de soude comme à l’eau chaude, mais la dernière est sollicitée pour un effet dans l’immédiat en ajoutant des feuilles de chéneaux encore quelques gouttes d’huile essentielle de cyprès ou d’hélichryse ou encore de lentistique pistachier.

L’efficacité et la continuité des remèdes naturelles hémorroïdes proposés reposent sur une alimentation saine et riche en fibre dans la limite de la consommation des boissons alcooliques et stimulantes. Un bon régime alimentaire est toujours un parfait allié d’une bonne santé et d’une vitalité pour les organismes, alors autant boire de l’eau et privilégier les soins naturels.

#6 – Le gel d’aloe vera

Aloe vera traitement hémorroïdes

L’incontestable! Depuis toujours l’efficacité de la plante d’aloe vera avec ses milliers de vertus thérapeutiques sur tous les organes du corps humain fait qu’elle se retrouve toujours dans plein de traitement naturels. Surtout ses bienfaits sur le système digestif aideront beaucoup dans ce traitement. Les propriétés anti inflammatoire et antibiotique du gel d’aloe vera font qu’il est un excellent remède pour un traitement naturel et efficace des hémorroïdes.

En utilisation de l’aloe vera pour traiter les hémorroïdes, elle est à utiliser de deux manières:

  • A consommer sous forme de jus par voie orale en cure de 90ml matin et soir. Ce qui permettra de bien agir sur les hémorroïdes internes et en même temps purifier et restaurer tout l’organisme.
  • Gel aloe vera sous forme de pommade à appliquer généreusement sur les hémorroïdes externes matin midi et soir.

A vous la parole…

Aviez-vous déjà souffert des hémorroïdes? Connaissez vous d’autres remèdes de grand-mère efficaces à utiliser pour un traitement naturel des hémorroïdes à la maison? Des ajouts ou des questions?

Soyez libre de partager tout avec nous dans les commentaires. Cela pourrait aider toutes les personnes qui en souffrent terriblement en ce moment et qui souhaitent utiliser des méthodes naturelles.

Vous aimez cet article ? Vos amis seront certainement aussi ravis de découvrir toutes ses informations. Servez-vous des boutons de partage ci-dessous pour leur envoyer le lien. Merci! 🙂

Laisser un commentaire