Actions de l’Aloe Vera sur le SYSTÈME DIGESTIF. Comment cela fonctionne ?

Les problèmes liés de près ou de loin au système digestif, semblent affecter l’ensemble du corps humain. Le traitement médicamenteux des symptômes, règle ces problèmes sur le moment, mais n’agit pas sur le long terme, et ne prévient pas les éventuelles rechutes. Par contre, la cure avec l’Aloe Vera assure des résultats stables, d’autant plus que c’est plus un complément alimentaire, qu’un médicament. Que ce soit son gel ou son jus, l’Aloe Vera agit sur le système digestif, de façon à améliorer la santé globale.

flore intestinale Aloe vera

Action interne directe sur le système digestif et sur tout le corps

Etant donné que l’Aloe Vera est composé à 99% d’eau, l’hydratation de tout le trajet de la digestion, à partir du tube digestif, de l’œsophage, de l’estomac jusqu’aux intestins, est un des principaux bienfaits de cette plante.

Tout comme l’usage externe, la consommation de l’Aloe Vera, assure une pénétration optimale des nutriments dans les tissus. La présence des polysaccharides dans cette plante agit de manière bénéfique, sur plusieurs processus métaboliques, et soutient l’activité protectrice et digestive de l’organisme.

De un, c’est par son action prébiotique, que l’Aloe Vera procure les nutriments qui stimulent l’activité et la croissance de la flore bactérienne intestinale. Et de deux, c’est par son action systématique, que ces apports nutritifs stabilisent le système, et donc induisent vers un équilibre entretenu et préservé.

Concrètement, la consommation d’Aloe Vera cicatrise le tube digestif, lubrifie les villosités intestinales, soigne les problèmes intestinaux liés à l’acidité, l’ulcération, les régurgitations, et soulage les inflammations digestives. Il détient même des effets laxatifs, c’est-à-dire, lutte contre les constipations, apaise les flatulences et soulage les digestions compliquées.

Ces dernières peuvent résulter des grosses protéines alimentaires, lorsque celles-ci ne sont pas digérées correctement par les sucs de l’estomac. La facilitation de la désintégration de ces protéines est assurée par les polysaccharides. Il faut savoir que 70% du système immunitaire est fabriqué par l’intestin grêle.

L’assainissement de la sphère intestinale par l’Aloe Vera permet alors, le renforcement de la défense immunitaire et logiquement, la revitalisation de tout l’organisme.

Le gel ou le jus ?

Ce sont tous deux, des réserves inestimables de composants très nutritifs. Le gel est obtenu en coupant la feuille de l’Aloe Vera sur le long, et en grattant la pulpe centrale. Pour extraire le jus, il faut presser à froid la pulpe fraiche de la feuille, ensuite, filtrer avec du charbon actif.

Leur texture diffère, et c’est pour cela que l’onctuosité du gel ou de la gelée, ait plus d’effets durables sur les muqueuses, par rapport au jus. C’est le revêtement durable par cette substance épaisse, qui assure l’absorption intégrale des nutriments. À part cela, leurs principes actifs respectifs sont identiques.

La cure avec le jus d’Aloe Vera se fait à petite dose, en une seule prise de 20 à 30 ml par jour, le matin. Pour la même dose, le gel peut être pris 3 à 6 fois par jour, avant les repas.

L’Aloe Vera a des portées, à la fois curatives et préventives. Au fil du temps, la consommation de jus ou de gel d’Aloe Vera agit sur les troubles digestifs, et sur d’autres maladies par la même occasion. C’est la bonne santé assurée.

Laisser un commentaire